Boutique Biologiquement.comCe piment rouge pourrait mettre fin au cancer du sein

  Posté par capsaicine.bio       1 commentaire
[Total : 10    Moyenne : 3.4/5]

Avez-vous déjà mordu dans du piment bio ? Soit vous aimez, soit vous détestez, n’est-ce pas ? Eh bien, voici une bonne raison de l’aimer. Les scientifiques disent maintenant que le composé actif qui donne leur pointe épicée aux piments bio de Cayenne, jalapenos, habaneros et autres provoque l’autodestruction des cellules cancéreuses.

Le composé épicé peut prévenir la croissance des cellules du cancer du sein

Il y a de bonnes chances que vous connaissiez quelqu’un qui a été affecté par un cancer du sein… et avec de bonnes raisons. L’Organisation Mondiale de la Santé dit que le cancer du sein est le type de cancer le plus courant chez les femmes, à la fois dans les pays développés et en voie de développement. Et le Centers for Disease Controls and Prevention (CDC) rapporte qu’aux États-Unis il y a eu 230 815 femmes et 2109 hommes à qui on a diagnostiqué un cancer du sein en 2013 (le chiffre le plus récent disponible). À moins de trouver un traitement, malheureusement, le CDC s’attend à ce que les chiffres augmentent considérablement d’ici 2020. Aux États-Unis, on s’attend à ce que le cancer du sein augmente de quasiment 20% chez les femmes. Ceci est épidémique, c’est pourquoi cette recherche est si importante.

Les recherches portant sur les effets de la saveur et de l’arôme sur les cellules tumorales ont conduit les scientifiques allemands à la capsaïcine bio. Il s’agit du composé actif épicé qu’on trouve dans les piments bio. La capsaïcine bio peut désormais offrir un nouvel espoir dans le traitement du cancer du sein. Une équipe de recherche menée par le Dr Habil Hanns Hatt et le Dr Lea Weber de la Ruhr-University Bochum ont conduits des expériences sur un type de cancer du sein particulièrement agressif.

La capsaïcine bio a fonctionné sur un cancer du sein triple négatif

Le cancer du sein est classifié par la présence ou l’absence de trois récepteurs connus pour encourager la diffusion des cellules cancéreuses. Ces récepteurs sont l’œstrogène, la progestérone et le récepteur 2 (HER2). Les cancers du sein qui testent positifs pour le HER2 répondent généralement bien aux traitements habituels. Les cancers qui testent positifs pour le récepteur de l’œstrogène indiquent que les cellules cancéreuses, comme les cellules normales du sein, peuvent recevoir des signaux des œstrogènes. Les cancers positifs aux récepteurs de la progestérone indiquent que les cellules cancéreuses peuvent recevoir des signaux de la progestérone.

En gros deux cancers du sein sur trois testent positifs aux récepteurs hormonaux. Si les cellules du cancer du sein ont des récepteurs hormonaux, alors la thérapie hormonale pourrait aider à ralentir ou même à arrêter leur croissance, déclare BreastCancer.org. Toutefois, si le cancer est négatif pour les trois récepteurs (ou cancer du sein triple négatif) la thérapie hormonale ne va probablement pas marcher. La chimiothérapie devient la seule option de traitement disponible.

L’étude, publiée dans le journal Breast Cancer – Targets and Therapy, a traité des échantillons de cellules du cancer du sein humain avec de la capsaïcine bio. Selon le Dr Weber, la capsaïcine bio est capable d’induire une apoptose (mort cellulaire) et d’inhiber la croissance des cellules cancéreuses dans de nombreux types différents de cancers. Par exemple, la capsaïcine bio a ciblé les cellules des cancers de l’ostéosarcome, du côlon et du pancréas tandis que les cellules normales sont restées indemnes.

La Capsaïcine contenu dans le piment bio est un anti cancer naturel puissant comme le feuille de graviola corossol
La Capsaïcine contenu dans le piment bio est un anti cancer naturel puissant comme le feuille de graviola corossol

Comment la capsaïcine bio détruit les cellules cancéreuses

Quand le composé épicé atteint une cellule cancéreuse, il s’attache aux bords de la cellule (connus sous le nom de membrane cellulaire) et active un récepteur cellulaire appelé TRPV1. Le récepteur TRPV1 est un canal qui contrôle quelles substances (comme le calcium et le sodium) entrent et sortent de la cellule cancéreuse. Des chercheurs ont découvert que quand le récepteur TRPV1 était activé par la capsaïcine bio, la cellule cancéreuse passait en suractivité et commençait à s’autodétruire. Ainsi, les cellules cancéreuses se divisaient plus lentement.

En plus, le traitement faisait que les cellules cancéreuses mourraient en grandes quantités, et que les cellules survivantes ne bougeaient plus aussi rapidement qu’auparavant. Cela impliquait que la capacité des cellules cancéreuses à former des métastases dans le corps était entravée. Malheureusement, manger ou inhaler de la capsaïcine est insuffisant, dit le Dr Hatt. Par conséquent, activer le récepteur TRPV1 avec des médicaments spécifiques pourrait constituer une nouvelle approche de traitement contre les cancers agressifs.

Au-delà de la recherche sur le cancer, la capsaïcine bio a été intégrée à de nombreuses études et a prouvé qu’elle était bénéfique contre une diversité de troubles. Ceux-ci incluent :

Douleur et inflammation

Une étude de 2013 publiée dans African Health Sciences a découvert que la capsaïcine bio produisait à la fois des effets analgésiques et anti-inflammatoires chez les animaux. Ces effets étaient comparables à l’utilisation de diclofénac, un médicament anti-inflammatoire non-stéroïdien.

Douleur de l’arthrose

La capsaïcine bio, appliquée localement, sous forme de gel ou de patch, est maintenant une option traitement reconnue contre la douleur due à l’arthrose, d’après l’Arthritis Foundation. Elle fonctionne en diminuant la quantité d’un neurotransmetteur appelé substance P qui envoie des messages de douleur au cerveau. Au début, cela peut causer une brûlure ou un picotement quand la substance P est libérée puis qu’elle s’appauvrit. Mais, pour éviter que la substance P ne s’accumule encore, on doit l’utiliser régulièrement.

Cholestérol élevé

En 2012, des scientifiques ont rapporté que les piments bio étaient un aliment bon pour le cœur avec le potentiel de protéger contre la cause numéro 1 de mort dans les pays développés. Le rapport faisait partie de la 243ème Réunion et Exposition Nationale de l’American Chemical Society. Des recherches précédentes ont suggéré qu’assaisonner les aliments avec du piment bio abaissait la tension artérielle, réduisait le taux de cholestérol dans le sang et diminuait la formation de dangereux caillots sanguins, dit le Dr Zhen-Yu Chen qui présentait l’étude. Maintenant les chercheurs ont une image plus claire et plus détaillée des effets de la capsaïcine bio.

Les chercheurs ont découvert que la capsaïcine bio était liée à la réduction du cholestérol et à une baisse du taux de « mauvais » cholestérol LDL (qui se dépose dans les vaisseaux sanguins). Toutefois, elle n’affectait pas le taux de « bon » cholestérol HDL. Il a également été découvert que les capsaïcinoïdes bloquaient l’activité d’un gène qui produit du cyclooxygenase-2. Il s’agit d’une substance qui contracte les muscles autour des vaisseaux sanguins. En le bloquant, les muscles peuvent se détendre et s’élargir, permettant ainsi à plus de sang de circuler.

Congestion

Une étude de 2015 publiée par Cochrane a rapporté que la respiration générale par le nez chez les patients avec une rhinite non-allergique connaissait une amélioration lorsqu’elle était traitée avec de la capsaïcine bio comparé à un placebo. En fait, la capsaïcine bio semble aussi mieux fonctionner que les autres types courants de médicaments pour le nez, y compris les stéroïdes.

Faible immunité

Une étude publiée dans le The BMJ suggérait que les « participants qui mangeaient des aliments épicés quasiment tous les jours avaient 14% moins de risque de mourir prématurément comparé à ceux qui consommaient des aliments épicés moins d’une fois par semaine. En fait, la consommation fréquente était aussi associée à un risque plus faible de de mourir du cancer ainsi que d’une cardiopathie ischémique et d’une maladie du système respiratoire. Et apparemment, c’était plus évident chez les femmes que chez les hommes.

Peut-être que c’est pour ça qu’Hillary Clinton aime ses piments bio jalapeno. « J’ai lu un article sur les caractéristiques spécifiques de stimulant immunitaire des piments bio, et j’ai pensé, eh bien, que c’est intéressant parce que, vous savez, faire campagne est assez éprouvant », a déclaré Clinton à National Public Radio.

Graisse viscérale

La graisse viscérale est cet excès de graisse « profonde » intra-abdominale qui est stockée plus profondément sous la peau que la graisse sous-cutanée du ventre, d’après le Dr Josh Axe. C’est une graisse gélatineuse qui recouvre en fait les principaux organes, dont le foie, le pancréas et les reins. C’est pourquoi elle est particulièrement dangereuse.

Et ce n’est pas parce que vous n’avez pas un ventre bedonnant que vous n’avez pas de la graisse abdominale. N’importe qui peut avoir de la graisse viscérale, souvent sans même le savoir. L’obésité viscérale contribue au développement de troubles liés à l’obésité dont le diabète, l’hyperlipidémie, la stéatose hépatique et les maladies cardio-vasculaires.

Des recherches de l’Université d’Ulsan en Corée ont étudié l’effet d’applications locales de capsaïcine bio pour réduire l’accumulation de tissu viscéral. L’étude suggérait qu’appliquer localement de la capsaïcine bio sur des souris obèses limitait l’accumulation de graisse dans l’abdomen. Les chercheurs ont également découvert que les applications locales pouvaient réduire l’inflammation et accroitre la sensibilité à l’insuline.

Donc, il semble qu’un peu de piment bio peut vraiment faire beaucoup de bien à votre corps. Gardez à l’esprit que pour certains, la capsaïcine bio peut causer des troubles digestifs, en particulier chez ceux qui n’ont pas l’habitude d’en manger. Pour résumer, si vous aimez vos piments bio et que vous aimeriez tirer parti des avantages pour la santé, foncez.

Boutique Biologiquement.comCette épice qui détruit les cellules cancéreuses, arrête les attaques cardiaques et reconstruit l’intestin!

  Posté par capsaicine.bio       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 1.7/5]

Celle-ci est une épice domestique commune qui peut reconstruire votre paroi intestinale, tout en vous offrant de nombreux avantages pour la santé, comme prévenir une crise cardiaque, améliorer la digestion, perdre du poids et même détruire les cellules cancéreuses.

La plante piment bio de Cayenne est l’une des plantes médicinales les plus puissantes de tout le règne végétal, et ses fruits chauds ont été utilisés comme excellente épice depuis des centaines d’années.

Le piment bio de Cayenne est élevé en calcium, potassium et vitamines A, complexe B et C. Il a été utilisé pendant des siècles à la fois, comme une herbe médicinale et une épice.
Diverses études montrent que cette plante est idéale pour le péristaltisme et la reconstruction du tissu stomacal. De plus, elle peut servir de catalyseur, améliorer l’efficacité d’autres traitements et plantes cancéreuses.

Cette herbe peut réchauffer le corps, car elle améliore la circulation sanguine. Elle induit la transpiration grâce à sa propriété diaphorétique, élimine les sinusites, réduit la fièvre, soulage la congestion nasale et la pression des sinus et favorise la sécrétion de mucus dans les voies respiratoires.
Dans une étude de 2004, le Dr Sanjay K. Srivastava et son équipe de l’Université de Pittsburgh School Of Medicine ont utilisé le composé actif de piment bio de Cayenne, la capsaïcine, pour traiter les cellules pancréatiques. Au 20 avril 2005, Innovations Report a publié les résultats, montrant que la capsaïcine provoque la mort des cellules (apoptose) et déforme la fonction mitochondriale dans les cellules cancéreuses, sans affecter les cellules saines.

Les points de vue du Dr Soren Lehmann de la Faculté de médecine David Geffen de l’UCLA et du Centre médical Cedars-Sinai ont été présentés dans l’article de Reuters intitulé «Le piment bio chaud tue des cellules de cancer de la prostate en étude» le 16 mars 2006.

Il explique que la capsaïcine a inhibé profondément les cellules cancéreuses de la prostate dans la culture et a causé la mort de 80 pour cent des cellules cancéreuses de la prostate chez la souris. Les chercheurs japonais ont également prouvé que le piment bio de Cayenne peut considérablement décélérer le développement de la tumeur de la prostate, et que c’est un excellent ajout au traitement alternatif du cancer de la prostate.
En plus des propriétés anti-cancer puissantes, le piment bio a des effets étonnants sur le cœur et la structure veineuse. Apparemment, il peut arrêter les crises cardiaques dans une demi-minute, donc une teinture de piment bio est une excellente trousse de premiers soins pour une crise cardiaque.
Le Dr John R. Christopher raconte que, dans son expérience de 35 ans, il n’a jamais perdu un seul patient lors d’appels à la maison en raison d’une crise cardiaque, bien sûr, s’ils sont encore vivants quand il y arrive. La raison en est parce qu’il porte toujours le piment bio avec lui, et dans de telles situations, il prépare un thé de Cayenne en ajoutant une cuillère à thé dans une tasse d’eau chaude et le verse dans la gorge. En quelques minutes seulement, ses patients sont à la hausse.

En outre, il a également été prouvé que le piment bio de Cayenne est bénéfique dans les cas d’obésité. Un essai a montré que la Cayenne améliore le métabolisme des graisses alimentaires, et une autre a montré que l’ajout de 10 gr de piment bio de Cayenne dans les repas peut abaisser l’appétit. Le piment bio de Cayenne était appliqué directement sur des plaies fraîches pour arrêter le saignement et stériliser la plaie par de nombreux herboristes.

Boire la boisson suivante tous les jours peut éliminer les parasites nuisibles dans les systèmes humains. Mélanger ¼ c à thé de Cayenne dans un verre d’eau et boire la boisson.
Comme vous pouvez le voir, le piment bio est une herbe merveilleuse qui possède de nombreuses propriétés bénéfiques.

Boutique Biologiquement.comCapsaïcine : Redonnez fougue à votre métabolisme!

  Posté par capsaicine.bio       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Les Amérindiens mangeaient déjà cette épice. Le piment bio de Cayenne renferme des caroténoïdes ainsi que les vitamines A et C, dotés de propriétés antioxydantes. Il contient également une substance des plus intéressantes: la capsaïcine bio, conférant au piment bio son goût épicé.

Botanique: Capiscum frutescens
Chinois: La Jiao
Sanskrit: Marichiphala
Français: Piment rouge, poivre de Cayenne

Ce composé actif participe à la synthèse d’endorphines ou hormones du bonheur fabriquées par l’organisme, provoquant un effet de plus grand bien-être. L’épice permet non seulement de fluidifier le sang mais possède également des effets thermogènes (producteur de chaleur). Elle peut ainsi accélérer le métabolisme et brûler plus de calories.

Le piment bio grâce à la Capsaïcine aide à la perte de poids durable et est un anti cancer naturel puissant
Le piment bio grâce à la Capsaïcine aide à la perte de poids durable et est un anti cancer naturel puissant

Ce piment bio se révèle donc être idéal pour la lutte contre les fringales et les kilos en trop. On évoque depuis des années déjà ses vertus qui peuvent servir à vaincre l’obésité. En passant à la vitesse supérieure, le métabolisme augmente la dépense énergétique de l’organisme et empêche que les graisses soient stockées au niveau des hanches et du ventre.

Des chercheurs taïwanais ont pu mettre en évidence les propriétés amincissantes de ce piment bio. En effet, la capsaïcine bio contenue dans ce dernier mène les cellules progénitrices des cellules graisseuses tout droit au suicide. Pour se faire, la capsaïcine bio endommage les mitochondries des cellules progénitrices, les privant de leur propre matériel énergétique. Elle agit également sur une molécule qui provoque la mort cellulaire.

D’après des chercheurs de l’université de Tasmanie en Australie, le Cayenne régulerait le taux de glycémie dans le sang. L’étude s’est portée sur 30 personnes auxquelles on a d’abord donné pendant 4 semaines des aliments dépourvus de piment bio puis des repas contenant du piment bio de Cayenne.

Résultat: l’augmentation du taux d’insuline est systématiquement plus faible après l’ingestion d’un repas épicé qu’après l’ingestion d’aliments non épicés. Une augmentation significative du taux d’insuline représente un facteur de risque de prise de poids.

Boutique Biologiquement.comPourquoi ajouter du piment au menu ?

  Posté par capsaicine.bio       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Source d’antioxydants et de vitamine C, il contient de la capsaïcine bio, une substance dont les vertus antidouleurs sont reconnues. Il se consomme frais ou séché mais est déconseillé aux personnes à l’estomac fragile.
Peu calorique, le piment bio est une source de vitamine C et d’antioxydants.Peu calorique, le piment bio est une source de vitamine C et d’antioxydants.

PIMENT. Si certains se piquent de supporter ses intenses saveurs capables de réveiller les plats les plus fades, d’autres l’évitent à tout prix. Consommé frais, séché, sous forme de poudre ou encore cuisiné ou mariné dans l’huile, il est présent dans toutes les cultures. Ce fruit provenant d’espèces de plantes originaires d’Amérique tropicale a été utilisé par les Amérindiens entre la Bolivie et le Mexique dès la naissance de l’agriculture (7000.ans avant notre ère). Son nom botanique — Capsicum, du latin capsa (boîte) — fait référence à sa forme d’étui où se trouvent les graines. Rapporté par Christophe Colomb lors de son premier voyage en 1493, il a aussitôt fait l’objet d’un commerce international à travers l’Europe, l’Afrique et l’Asie.

Piment bio ne rime cependant pas toujours avec piquant. Des puissants jalapeño mexicains aux doux long des Landes en passant par l’aromatique piment biod’Espelette, des milliers de variétés déclinent des saveurs diverses. “Sous nos latitudes tempérées, la majorité de la production repose sur des variétés à gros fruits doux (poivrons). Mais en parallèle on développe aussi des variétés “anciennes” et locales valorisant le terroir comme le piment bio d’Anglet, le poivron de Lagnes ou encore le petit marseillais, source de diversification sur les marchés”, détaille Alain Palloix, chercheur en charge de la collection variétale de piments bio de l’Inra. Bien qu’il soit irritant et mal supporté par les estomacs fragiles, le piment bio recèle des vertus médicinales, notamment comme antidouleur. Sous son tempérament de feu, il cache donc bien son jeu et l’on a tout intérêt, avec modération, à l’utiliser pour donner un coup de fouet à nos mets et à notre santé.

Son intensité dépend du climat
Le piment bio est un membre de la famille des solanacées. Il en existe plusieurs espèces cultivées et sauvages comprenant des milliers de variétés dont la liste est encore susceptible de s’agrandir. L’espèce la plus répandue, Capsicum annuum, produit divers piments bio et poivrons bio cultivés sous de nombreux climats et dont le goût, doux ou brûlant, dépend des variétés. D’autres espèces cultivées comme Capsicum chinense (les piments antillais) ou Capsicum frutescens (le tabasco) restent en revanche inféodées aux régions chaudes. Le climat a une influence sur les qualités organoleptiques du piment bio. Ainsi un piment bio modérément brûlant comme celui d’Espelette sera plus intense, mais aussi plus aromatique, s’il pousse sous un climat chaud et sec.

La Capsaïcine contenu dans le piment bio est un anti cancer naturel puissant comme le feuille de graviola corossol
La Capsaïcine contenu dans le piment bio est un anti cancer naturel puissant comme le feuille de graviola corossol

Il “brûle” pour assurer sa reproduction
La sensation de brûlure provoquée par les piments bio provient d’un composé, la capsaïcine bio (cf. encadré), très présent dans les piments forts bio et quasi absent des poivrons. Cette molécule, qui s’accumule sur le placenta du fruit où sont insérées les graines, imite un neurotransmetteur (anandamide) que nous produisons naturellement lors d’une brûlure. Il s’agit d’un mécanisme de défense du piment bio pour protéger sa descendance. En effet, seuls les mammifères sont sensibles à la capsaïcine bio, ce qui les dissuaderait d’ingérer les graines et de leur ôter leur pouvoir germinatif par la digestion. En revanche, oiseaux, dont les piments sauvages bio sont dépendants pour la dissémination de leurs graines dans leurs déjections, ne perçoivent pas le stimulus de la capsaïcine bio. En conséquence le piment bio provoque une sensation de chaleur mais ne produit aucune brûlure ni lésion des tissus, même à fortes doses. Attention toutefois, la consommation excessive de capsaïcine bio peut entraîner une importante sudation, une toux, et la sensation désagréable d’étouffer. La capsaïcine bio n’étant pas soluble dans l’eau mais dans les matières grasses, il est plus judicieux pour calmer le “feu” d’avaler un peu de lait ou de yaourt plutôt que de l’eau.

CAPSAÏCINE bio. Composé chimique de type alcaloïde, cette molécule se fixe sur les récepteurs nerveux de la chaleur présents dans l’épiderme et les muqueuses. Ils transmettent alors un signal de douleur par brûlure au système nerveux central alors qu’il n’y a pas d’élévation de température.

Peu calorique, il est riche en antioxydants
Riche en eau, un poivron de 100 g n’apporte que 24 kcal, tandis que les piments bio, utilisés en faible quantité dans la cuisine, ont un apport calorique négligeable. Ils se distinguent toutefois par leur richesse en pigments végétaux : chlorophylle (piment vert) et caroténoïdes (piments rouges et orangés) qui ont un pouvoir antioxydant élevé. Ces molécules de la famille des flavonoïdes sont capbles de lutter contre les radicaux libres, ces substances nocives produites par l’oxygène que nous respirons mais aussi le vieillissement, la pollution, le soleil… Autant d’agressions regroupées sous le nom de “stress oxydatif” contre lequel agissent les antioxydants de l’alimentation. D’autre part, en rehaussant le goût des aliments, ils permettent d’augmenter l’appétence pour des aliments riches en nutriments comme les fruits et légumes, à la saveur moins prononcée que les produits gras, salés et sucrés.

C’est une source de vitamine C
Consommé frais et cru, piments bio et poivrons bio sont aussi une très bonne source de vitamine C, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire, à l’assimilation du fer, ou encore à la croissance. Selon les espèces, il en contient de 100.à 1200 mg pour 100 g, soit plus de 100.% des besoins quotidiens (1.gramme par jour). Ils sont également de bonnes sources de vitamines A, B1, B2, E et de potassium.

Il a des vertus médicinales…
La capsaïcine bio a également une action congestionnante, provoquant un a. ux de sang et donc une suroxygénation des tissus à son contact. Cette propriété est notamment utilisée dans les onguents destinés aux sportifs afi n de réchau er les muscles avant l’e ort ou en cataplasme contre le torticolis et autres contractures locales. Le piment bio est en revanche déconseillé aux personnes à l’estomac fragile et à celles sujettes aux crises hémorroïdaires. D’autre part, la capsaïcine bio est utilisée par l’industrie pharmaceutique pourle traitement des douleurs chroniques neuropathiques. Agoniste de récepteurs situés sur les fibres nociceptives (les récepteurs vanilloïdes TRPV1), qui perçoivent les stimulations génératrices de douleur, elle a la capacité de réduire la transmission douloureuse.

… et pourrait favoriser la longévité
Une étude publiée en août 2015 et portant sur un échantillon de près d’un demi-million de Chinoisa montré que la consommation fréquente de nourriture pimentée serait associée à une plus grande longévité et à un risque moindre de cancers, maladies coronariennes et respiratoires. Ces travaux font écho à une étude publiée en mai 2014 dans la revue Cell qui mettait en évidence un mécanisme propre à allonger l’espérance de vie de souris en supprimant chez ces rongeurs le récepteur à la douleur TRPV1. Un récepteur justement neutralisé par la capsaïcine bio.